La Lune et Vénus se réunissent dans le ciel nocturne mercredi

Cette carte du ciel montre comment la planète Vénus apparaîtra près de la lune le 25 janvier 2012 à 18h. aux observateurs des latitudes moyennes nord.

Cette carte du ciel montre comment la planète Vénus apparaîtra près de la lune le 25 janvier 2012 à 18h. aux observateurs des latitudes moyennes nord. (Crédit image : logiciel Starry Night)



Alors que l'obscurité tombe les mercredis et jeudis soirs (25 et 26 janvier), assurez-vous de jeter un coup d'œil vers la partie ouest-sud-ouest du ciel pour un autre magnifique tableau céleste formé par un joli croissant de lune et la brillante planète Vénus, virtuellement une répétition de leur soirée d'après Noël.



Mercredi, la lune sera à environ 9 degrés au-dessous et à droite de Vénus, tandis que jeudi soir, elle se sera déplacée à environ 7 degrés au-dessus et à la droite de Vénus.

Ces Rendez-vous Vénus-lune se déroulent à peu près selon un calendrier mensuel. En effet, si Vénus était stationnaire et ne semblait pas se déplacer sur le fond étoilé, alors une rencontre Vénus-lune se produirait tous les 27 jours, 7 heures et 43 minutes. C'est ce qu'on appelle un 'mois sidéral', qui est le temps qu'il faut à la lune pour faire le tour de la Terre une fois, en utilisant les étoiles d'arrière-plan comme point de référence.



Parce que Vénus et la lune étaient ensemble la nuit après Noël, par exemple, nous aurions pu nous attendre à un engagement de retour dimanche dernier (22 janvier) si nous essayions d'appliquer la « règle du mois sidéral » à cet horaire. [ Skywatcher Photos de Vénus et de la Lune ]

Bien sûr, cette règle ne fonctionne pas car Vénus n'est pas stationnaire, mais se déplace sur sa propre orbite autour du soleil. De notre point de vue terrestre, Vénus a en effet semblé se déplacer considérablement vers l'est sur fond d'étoiles.

Le croissant de lune et Vénus brillent le 26 décembre 2011 alors que la lumière du jour décline dans le comté de Chester, en Pennsylvanie, sur cette photo prise par l



Le croissant de lune et Vénus brillent le 26 décembre 2011 alors que la lumière du jour décline dans le comté de Chester, en Pennsylvanie, sur cette photo prise par l'observateur du ciel Pat Curry.(Crédit image : Pat Curry)

De retour la nuit de Noël, Vénus était dans la constellation du Capricorne, la chèvre des mers. Mais samedi 21 janvier, il s'était déplacé de plus de 35 degrés vers l'est, où il réside actuellement dans la constellation du Verseau, le porteur d'eau.

La lune a donc dû voyager un peu plus dans le ciel pour rattraper Vénus. Étant donné que la lune semble se déplacer dans le ciel à environ 13 degrés par jour, il lui faut trois jours de plus pour rattraper Vénus. Cela nous amène à mercredi soir, où une fois de plus nous aurons droit à une vue accrocheuse dans notre ciel crépusculaire occidental entre les deux objets les plus brillants du ciel nocturne.



Incidemment, un autre facteur qui doit également être pris en compte est le mouvement de notre propre Terre autour du soleil.

Si, en fait, vous aviez cherché le croissant de lune dimanche soir dernier, vous n'auriez pas pu le voir car il était dans une nouvelle phase et donc trop près du soleil pour être vu. C'est parce qu'au cours des 27 jours qui se sont écoulés depuis la précédente rencontre lune/Vénus, le mouvement de la Terre autour du soleil aurait également provoqué un déplacement de la position du soleil dans le ciel vers l'est - dans ce cas, dans la même région. que Vénus et la lune occupaient à Noël.

D'ici mercredi, cependant, la lune sera bien dégagée du soleil et facilement visible dans l'ouest-sud-ouest avec Vénus.

Si les nuages ​​obscurcissent votre vision de Vénus et de la lune mercredi et/ou jeudi, ne vous inquiétez pas. Votre prochaine occasion de les revoir ensemble aura lieu le samedi 25 février.

Note de l'éditeur : si vous prenez une superbe photo de Vénus et de la lune et que vous souhaitez la partager avec demokratija.eu, contactez le rédacteur en chef Tariq Malik à l'adresse tmalik@demokratija.eu .

Joe Rao est instructeur et conférencier invité au Hayden Planetarium de New York. Il écrit sur l'astronomie pour le New York Times et d'autres publications, et il est également météorologue à la caméra pour News 12 Westchester, N.Y.